Annie's Cottage
4 King Street
Springbok 8240
South Africa
Tel/Fax +27 (0)27 7121451
Cell 083 4541252
annie@springbokinfo.com
La faune et la flore du Namaqualand
bat-eared foxLe Namaqualand est célèbre pour ses magnifiques fleurs sauvages et l'immense variété de plantes grasses qui peuvent être admirées dans la Réserve Naturelle de Goegab, à tout juste 15 kilomètres de Springbok, ou plus au sud, dans la Réserve de Fleurs Sauvages de Skilpad. Le nouveau Parc National du Namaqualand près de Kamieskroon protègera la flore du Namaqualand qui comprend plus de 3000 espèces de plantes différentes, ainsi que des animaux rares tels que le fennec.

Voyager dans le Namaqualand
De nombreux itinéraires fascinants sont possibles. Vous pouvez, par exemple, suivre la Old Copper Way (la Vieille Route du Cuivre) qui datent du 17ième siecle et qui suit la voie des expéditions de recerche de cuivre de Simon van der Stel, dans l'arrière pays. Vous y découvrirez l'histoire des villes et colonies profondément ancrées dans la tradition minière. Vous pourrez visiter Alexander Bay, où pendant la Rebellion des Diamants de 1928, les chercheurs de trésors étaient prêts à mourir dans une terre inconnue. Et pourquoi ne pas entreprendre une randonnée à pied ou à vélo dans la Montagne Kammies? Le personnel de Annie's Cottage vous conseillera et vous aidera à organiser une excursion inoubliable.
Namaqualand - Perle de l'Afrique du Sud
Le Namaqualand est célèbre pour ses magnifiques fleurs sauvages. A la frontière Sud de la région, se trouve la petite ville de Garies; la zone aride de Pofadder forme la limite Est de la région, et au nord, la rivière d'Orange forme la frontière entre l'Afrique du Sud et la Namibie. A l'Ouest le Namaqualand s'étend jusqu'aux côtes déchiquettées de l'Océan Atlantique.

Les Pionniers du Namaqualand
Les indigènes du Namaqualand sont les Bushmen (San). Ils étaient un peuple nomade vivant de la chasse et de la cueillette. Puis les Namas (Hottentots), des bergers et gardiens de troupeaux nomades sont arrivés. Ces premiers habitants du Namaqualand suivaient le rythme des saisons. La promesse de pluie suivant une longue sécheresse était source de réjouissance tant pour ces indigènes que pour les explorateurs blancs qui ont traversé la Rivière Olifants à Clanwillian pour la première fois dans les années 1680 à la recherche de cuivre, et ceux qui se sont dirigé vers le nord dans le Namaqualand avec leur bétail, mouton et chèvre et ont participé à la ruée vers les diamants et le cuivre.

Webdesign and hosting by
Southern Domain
Cape Town